Quatre nouveaux intronisés au Temple de la renommée du Club de la médaille d’or

Montréal, le 21 mai 2019 – Le Temple de la renommée du Club de la médaille d’or a accueilli quatre nouveaux membres, mardi soir, à la Maison olympique canadienne, à Montréal. Cette soirée d’intronisation, présentée sous forme de cocktail dînatoire et animée par l’Olympienne de 2008 et 2012, Sandra Sassine, a souligné l’arrivée de deux athlètes au Temple de la renommée du Club, soit la patineuse artistique Joannie Rochette et le paranageur Benoît Huot. Le Gouverneur du Club de la médaille d’or Michel Cuccioletta et l’ancien président et directeur général de RDS, Gerry Frappier, ont également fait leur entrée à titre de bâtisseurs.

Joannie Rochette rejoint un groupe sélect

Lorsqu’elle chaussait ses patins, Joannie Rochette faisait assurément briller le Québec, ce qui explique son arrivée au Temple de la renommée. Un honneur qui la touche énormément : « Quand on m’a annoncé mon intronisation, j’étais contente et honorée, mais quand ça arrive en vrai et que j’entendais la présentation, ça m’a vraiment touchée. Plein de souvenirs me reviennent en tête. Au jour le jour, je ne pense pas tant à ma carrière, mais dans des soirées comme celle-ci, on peut prendre un certain recul et se remémorer ce qui a été ma vie pendant plus de 22 ans et je suis encore super émue. »

La patineuse artistique a pris part à ses premiers Jeux olympiques à Turin, en 2006, où elle s’est classée au cinquième rang à l’épreuve individuelle. Elle était de retour avec l’équipe canadienne en 2010, aux Jeux de Vancouver, où elle a marqué la mémoire de tous en obtenant le meilleur résultat de sa carrière et en remportant du même coup la médaille de bronze à l’épreuve individuelle.

La Québécoise a participé à sept Championnats du monde et est montée sur le podium, en 2009, médaille d’argent au cou. La nouvelle intronisée a également récolté trois médailles aux Championnats ISU des quatre continents au cours de sa carrière. Joannie Rochette a été couronnée championne nationale à six occasions et a été la première Canadienne à réussir cet exploit dans trois catégories différentes.

Entrevue avec Joannie Rochette

 

Benoît Huot honoré une fois de plus

Véritable légende du sport, le nom de Benoît Huot a été entendu à maintes reprises sur la scène internationale et les raisons qui expliquent son intronisation sont nombreuses. Membre de l’équipe nationale de 1998 à 2018, le paranageur a décroché pas moins de 20 médailles en cinq participations aux Jeux paralympiques, dont six à ses premiers Jeux, alors âgé de 16 ans. Cette somme fait de Benoit Huot le deuxième paralympien le plus décoré du Canada.

« C’est très flatteur et je suis très touché. Le Club de la médaille d’or m’a donné ma première bourse et aujourd’hui, je suis intronisé à mon premier Temple de la renommée, a raconté Benoît Huot. C’est une belle continuation et je souhaite qu’il y ait encore des centaines d’athlètes qui seront soutenus par le Club pour débuter et avoir leur tremplin vers l’excellence sportive. »

Entrevue avec Benoît Huot

 

Michel Cuccioletta et Gerry Frappier, nouveaux bâtisseurs

Michel Cuccioletta a été président du Club de la médaille d’or en 2004 et 2005. Il a été un rouage important de l’organisation, aidant plusieurs athlètes financièrement ou par la remise de billets d’avion pour permettre à ceux-ci de s’entraîner à l’extérieur de Montréal ou de revenir à Montréal. Il a su diriger des comités de mains de maître et sa présidence a été marquée par un dynamisme hors du commun.

« Ça représente des années de bénévolat et d’aide aux athlètes et qu’on le reconnaisse me touche énormément. « D’être reconnu par tes pairs ce que tu as fait, c’est une réussite », a fait savoir Michel Cuccioletta qui souhaite que la mission du Club de la médaille d’or perdure. « Les athlètes d’abord, comme le dit sa devise. Il faut continuer d’aider les athlètes, comme le Club le fait depuis 50 ans. »

Entrevue avec Michel Cuccioletta

 

Le travail accompli par Gerry Frappier en tant que président et directeur général du Réseau des sports (RDS) lui a permis de devenir la chaîne spécialisée francophone la plus écoutée au monde. Sous sa gouverne, RDS a connu une expansion spectaculaire, notamment avec l’arrivée de RDS Info, RDS2, rds.ca et le RDS mobile.

Le chef de mission francophone du Consortium médiatique canadien de diffusion olympique aux Jeux de Vancouver et de Londres s’est dit honoré par son intronisation. « Ça fait un petit velours, mais avant tout, je ressens une grande fierté. C’est un honneur qui appartient autant aux employés de RDS », a-t-il souligné.

« Ça prend l’ensemble des employés pour épouser les valeurs que nous voulons transmettre dans notre travail. C’est vraiment eux qui font en sorte que les gens d’ici sont bien servis par une antenne dédiée à la couverture sportive dans toutes ses saveurs et tous ses angles », a ajouté Gerry Frappier.

Entrevue avec Gerry Frappier

 

Ces quatre individus véhiculent les grandes valeurs du sport au sein de la collectivité par leur leadership, leur performance et leur implication. Comme le veut la tradition, Joannie Rochette, Benoît Huot, Michel Cuccioletta et Gerry Frappier sont tous montés sur scène pour rejoindre d’autres membres du Temple de la renommée, soit Jean Gosselin (2001), Robert Labelle (2006) et Alexandre Despatie (2014).

Un comité de mise en candidature recommande annuellement les prochains intronisés au comité d’administration. Que ce soit des athlètes, des bâtisseurs ou des entraîneurs, la liste des intronisés s’élève aujourd’hui à plus de cent personnes, regroupant ainsi les plus grandes personnalités sportives québécoises.

Nos prochaines activités

Suivez-nous

Social

Partenaires

RDS
Québec
Club de hockey Canadien
Impact de Montréal
RBC
Les Alouettes de Montreal
Tennis Canada
La Cage